Appel des professionnels de l'enfance

Les enfants ne sont pas la variable d'ajustement des désirs des adultes

Aux députés du groupe socialiste qui s’apprêtent à voter le projet de loi

Tours, le 31 janvier 2013

Madame la députée,

Monsieur le député,

Vous êtes député-e, élu-e du groupe Socialiste.

Comme beaucoup de personnes qui se reconnaissent dans la gauche républicaine, vous avez le souci de faire évoluer la société vers plus de liberté, plus d’égalité, plus de fraternité.

Vous pensez que l’évolution d’une société se fait en prenant des décisions qui sont audacieuses, parfois incomprises sur le moment.

Vous avez le souci que chaque personne puisse être reconnue par la République, quelle que soit sa couleur, sa religion, son opinion, son orientation sexuelle…

Vous militez depuis des années pour la reconnaissance de droits nouveaux et êtes attentif(ve) aux inégalités.

Mme Taubira, ministre de la justice a présenté en novembre dernier son projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe.

Je sais que beaucoup d’élus de gauche, et parfois de droite, portent ce projet de loi comme un progrès social, et veulent donner ainsi une reconnaissance institutionnelle à l’amour homosexuel, ce que soutient une majorité de Français et de Françaises aujourd’hui.

Pourtant, certaines enquêtes indiquent qu’une majorité d’entre vous, député-e-s socialistes, n’est pas favorable à l’ouverture de la procréation médicalement assistée, et encore moins à la gestation pour autrui.

Or, voter ce projet de loi, c’est ouvrir inexorablement la porte à la PMA et à la GPA.

Si ce projet de loi est voté, rien demain n’empêchera la légalisation de l’accès à la PMA pour les couples de femmes, au nom même de l’égalité. Au nom de quoi, en effet, refusera-t-on à ces femmes d’avoir un enfant ?

Toujours au nom du même principe d’égalité, rien n’empêchera après-demain, d’ouvrir l’accès à la GPA aux couples d’hommes, et aux autres.

Vous allez, dans quelques jours, vous prononcer pour ou contre un projet de loi qui, selon les paroles même de Madame Christiane Taubira, est un changement de civilisation.

S’il ne s’agissait que de permettre aux personnes homosexuelles de recevoir davantage de reconnaissance, vous auriez le peuple derrière vous. Et nous serions avec vous pour y travailler.

Mais les conséquences vont bien au-delà. C’est pourquoi votre responsabilité est grande.

Aussi, avec des milliers de professionnels de l’enfance, je me permets très respectueusement, de vous demander de considérer les conséquences prévisibles de ce projet de loi et d’en demander le report, afin d’en étudier ses réelles implications.

Oui, nous devons nous battre pour qu’il y ait plus de liberté, d’égalité, de fraternité entre tous. Mais pas au prix d’un immense bouleversement des repères qui fondent notre République et dont les enfants pourraient devenir une « variable d’ajustement ».

Je vous prie d’agréer, Madame la députée, Monsieur le député, l’expression de mes respectueuses salutations.

Jérôme Brunet

Président de L’Appel des professionnels de l’enfance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le janvier 31, 2013 par dans Uncategorized.
%d blogueurs aiment cette page :