Appel des professionnels de l'enfance

Les enfants ne sont pas la variable d'ajustement des désirs des adultes

La Manif pour tous à Toulouse, le 5 mai

Madame Taubira, Monsieur Peillon, j’ai un immense service à vous demander.

S’il vous plaît, venez dans nos classes, expliquer aux enfants de CP, qui ont à peine 7 ans, comment deux hommes ou deux femmes peuvent avoir un enfant…

·         Venez leur expliquer pourquoi Emilie a deux papas et comment ils ont fait pour avoir un bébé.

·         Venez leur expliquer que la femme qui a porté Emilie et qui l’a mise au monde, l’a donnée – probablement contre finance – à ses deux papas, et que ce n’est pas grave… que c’est « normal ».

·         Venez leur expliquer que, quand on a porté un enfant pendant neuf mois, c’est sans conséquence de s’en séparer… que cela se fait avec le sourire qu’on gardera le contact par Skype, parce que les origines, c’est important !

·         Venez leur expliquer pourquoi il y a en Inde des centres où des femmes sont payées pour porter des bébés, comme on le voit aujourd’hui dans les reportages de France 2 et de Canal +…

Madame Taubira, Monsieur Peillon, venez expliquer aux enfants de nos classes de CE1 comment on peut faire sa généalogie quand la loi dit que l’on a deux pères ?

·         Venez au tableau avec nous faire le dessin de l’arbre généalogique à trois branches : une branche pour le premier papa, une branche pour le second papa et une pour la maman dont Emilie descend biologiquement.

·         Venez donc expliquer à nos élèves de 8 ans que c’est normal, que cela ne pose aucun problème.

Madame Taubira, Monsieur Peillon, venez expliquer aux élèves de 4e, que la biologie n’a rien à voir avec l’identité sexuée.

·         Venez expliquer que la testostérone, c’est finalement la même chose que l’œstrogène…

·         Que ni le corps, ni le cerveau ne sont influencés par ces hormones…

·         Que tout cela, ça n’a pas d’importance car finalement ce qui compte, c’est la façon dont on est éduqué.

·         Venez expliquer que l’humanité n’est plus composée d’hommes et de femmes, mais qu’en fait, elle se divise en une multitude de genres : hétérosexuel, homosexuel, bisexuel, transsexuel, multi-sexuels…

Madame Taubira, Monsieur Peillon, nous vous suivrons sur le terrain du respect de la différence !

Oui, l’école doit apprendre aux enfants qu’il existe bien des manières d’être un garçon et une fille et qu’on n’éduque pas à coup de caricatures ;

Oui, l’école doit être attentive à ce que les enfants soient accueillis et respectés, quelles que soient leur couleur de peau, leur manière de vivre, leur religion, leur apparence physique, leur niveau intellectuel, leur famille ;

Là-dessus, nous vous suivrons et nous vous soutiendrons, car cela construit une société plus juste, plus fraternelle.

Mais ne nous demandez pas d’expliquer l’inexplicable.

Ne nous demandez pas de justifier l’injustifiable.

Ne nous demandez pas l’équilibre impossible !

Enseignants, aides-maternelles, psychologues, orthophonistes, éducateurs et éducatrices, pédiatres… ces métiers de l’enfance, nous ne les avons pas choisis par idéologie politique ou religieuse.

·         C’est la passion de l’éducation qui nous conduit chaque jour auprès d’eux pour les aider à grandir et à surmonter les défis de la vie.

Nous faisons notre maximum ! Ne nous demandez pas l’impossible !

Aujourd’hui, en tant que père de famille, citoyen et républicain, je m’adresse à vous qui êtes aujourd’hui rassemblés – ici, à Toulouse – pour manifester votre opposition ferme au projet de loi Taubira ; à vous qui êtes ou serez parents, grands-parents ;

A vous qui depuis des mois manifestez dans la rue, pacifiquement pour faire entendre la voix du réel et de la raison…

A vous qui parfois vous êtes brouillés avec des amis ou des membres de votre famille qui ne comprennent pas votre résistance et votre persévérance dans ce combat…

Résistez à temps et à contretemps !

Ce qui est en train de se passer est très grave !

·         L’article 31 du projet de loi de refondation de l’école de la République, voté à l’assemblée nationale en mars dernier, précise que l’école doit assurer les conditions d’une éducation à l’égalité de genre.

·         Pourquoi avoir mentionné : Egalité de genre et non de sexe ?

·         Soyons clairs : Le genre, c’est la négation de la différence homme/femme, au profit d’une nouvelle définition de l’humanité qui se diviserait en fonction de l’orientation sexuelle.

·         Demain, nous ne serons plus hommes ou femmes, mais : homosexuels, hétérosexuels, transsexuels, bisexuels, etc.

·         Cette définition repose sur une vue de l’esprit, une fiction qui repose sur la négation du biologique et vise à déconstruire ce qui fonde notre condition humaine : la complémentarité homme/femme qui permet l’engendrement et la filiation.

·         Ce projet de loi, c’est l’Etat qui confisque l’éducation de vos enfants pour imposer un changement de civilisation selon les propos mêmes de Christiane Taubira.

·         Vous a-t-on demandé votre avis sur cette civilisation que l’on veut vous imposer ?

·         Ce projet de loi, c’est l’école qui dira demain ce qu’il est bon de penser et de croire… comme c’est déjà le cas en Espagne, ou en Allemagne, où des familles paient des amendes parce qu’elles refusent que leurs enfants participent à des leçons contraires à leur conscience.

·         Etes-vous prêts à renoncer à vos droits de père et de mère à éduquer vos enfants selon les valeurs auxquelles vous tenez ?

·         Nous redisons avec force que l’éducation des enfants et de la responsabilité première des parents !

Depuis plus de 30 ans, je suis investi dans le domaine de l’éducation. J’ai été animateur dans les quartiers, instituteur, directeur d’école…

·         Notre association regroupe toutes les professions liées à l’enfance.

·         Aujourd’hui, je veux m’adresser plus particulièrement à vous, enseignants et enseignantes, qui demain aurez à vous positionner face aux enfants et aux jeunes qui vous sont confiés.

·         J’en appelle à vous, enseignants, qui refusez de devenir les complices d’une loi qui brouillera les repères fondamentaux qui sont les piliers de notre civilisation.

·         J’en appelle à vous qui voulez que les parents prennent leur place – toute leur place – dans l’éducation des enfants. Qu’ils fassent leur « métier » pour que vous puissiez faire le vôtre.

·         J’en appelle à vous psychologues, pédopsychiatres, qui vous inquiétez des diagnostics que vous posez de plus en plus tôt

Nous ne pouvons pas nous taire !

·         Dans les semaines qui viennent, notre association va interpeler les autorités de l’éducation nationale, sensibiliser les parents, informer les enseignants sur les conséquences de ces lois.

Aidez-nous ! Rejoignez l’Appel des professionnels de l’enfance – sur notre site www.debattons.org -, faites entendre votre voix !

·         Pour que nous soyons de plus en plus nombreux à dire qu’on n’éduque pas les jeunes avec des théories, mais en donnant des bases, des repères qui permettent de vivre le réel pour devenir autonome et responsable.

·         Nous devons être des centaines de milliers d’enseignants, de psychologues, d’orthophonistes, d’éducatrices, d’aide maternelle… pour dire « stop » à cette folie destructrice de l’enfant et de sa famille.

Vous tous, professionnels de l’enfance, vous le savez : les enfants n’ont pas voix au chapitre, ils ne votent pas, n’ont pas accès aux medias : c’est notre métier, notre passion  et notre devoir de faire entendre leur voix !

·         Alors, ensemble, résistons, agissons, continuons à mobiliser autour de nous !

·         Notre volonté est intacte, notre vaillance n’est pas entamée !

·         Monsieur le Président, cette loi, nous n’en voulons pas !

·         Non à la filiation fiction !

·         Non à la PMA et à la GPA pour tous !

·         Non à la civilisation du bricolage génétique !

Le dimanche 26 mai, nous serons encore plus nombreux pour montrer qu’on ne manipule pas le peuple de France avec un article de programme présidentiel ou un amendement glissé dans une loi ! Tous à Paris, le 26 mai !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mai 4, 2013 par dans Brèves, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :